La septième et avant-dernière manche du Superprestige avait lieu ce dimanche à Hoogstraten à quelques kilomètres de la frontière néerlandaise au lendemain de la démonstration fournie par Niels Albert à Lille, auteur d’un solo durant près de cinquante minutes. Ainsi, vainqueur de la Coupe du monde et accentuant son avance au Bpost Bank Trofee hier, Niels Albert pouvait toujours, ce matin, légitimement espérer remporter le classement final du Superprestige. En effet, au soir de la sixième manche du Superprestige qui se déroulait à Diegem le 30 décembre dernier, Niels Albert pointait à cinq points seulement du leader Sven Nys au classement général. Kevin Pauwels, troisième, possédait huit points de retard. Le champion des Pays-Bas, Lars van der Haar, victime d’une sévère chute hier (cf. article précédent), était forfait ce jour et reste même incertain pour la fin de saison puisque touché au mollet droit. Le circuit rendu gras par la neige désormais fondue était par conséquent peu rapide et exigeant bien que ne proposant pas d’obstacles artificiels.

        Les meilleurs départs sont effectués par les Tchèques Radomir Simunek et Martin Bina, le Néerlandais Thijs van Amerongen, le Suisse Simon Zahner ou encore par le champion d’Allemagne Philipp Walsleben très en forme en cette fin de saison. Martin Bina, vainqueur de la dernière manche de la Coupe du monde à Hoogerheide prend la tête du peloton très rapidement devant donc van Amerongen, Simunek, Walsleben mais aussi Peeters, Meisen, Taramarcaz et le champion de Belgique Klaas Vantornout. Dans la deuxième moitié du circuit, un trio se forme composé de Vantornout, van Amerongen et du Tchèque Bina avant que le champion du monde Sven Nys ne revienne en compagnie de Rob Peeters. Radomir Simunek rétrograde très rapidement dans la course et abandonne quelques temps après. Au premier passage sur la ligne, au terme d’un tour qui a disloqué le peloton, sept hommes forment la tête de la course. Bina, Vantornout, van Amerongen, Nys, Peeters, Meisen et Walsleben ont cinq secondes d’avance sur Julien Taramarcaz. Un deuxième groupe pointe à quinze secondes. On y retrouve notamment Bart et Jim Aernouts, Dieter Vanthourenhout, Kevin Pauwels et Niels Albert qui ne semble pas être dans un grand jour, fatigué fort probablement par ses efforts fournis hier.

        Au cours du deuxième tour de l’épreuve et sous l’impulsion du vice-champion du monde Klaas Vantornout, un quatuor se forme à l’avant. Le champion de Belgique est accompagné de Bina, Nys et Walsleben. Ce dernier, bien placé hier, avait été malchanceux en percutant le vélo de Lars van der Haar lors de la chute du Néerlandais. Le champion de Suisse, Julien Taramarcaz, en lutte pour revenir sur Meisen, Peeters et van Amerongen, c’est-à-dire les poursuivants directs, est victime d’une chute à la moitié du tour environ, dans un virage très glissant. La configuration de ce début de course semble parfaite pour Sven Nys, Niels Albert étant relégué à un échelon inférieur de la course. Klaas Vantornout mène durant l’intégralité du tour imprimant un rythme élevé peu apprécié par Philipp Walsleben. Au deuxième poste de dépannage, Kevin Pauwels manque son changement de vélo et se retrouve au sol. Sur la ligne, le quatuor passe avec huit secondes d’avance sur Rob Peeters. On retrouve ensuite les deux sociétaire de AA Drink, Bart Aernouts et Thijs van Amerongen, accompagnés de Marcel Meisen et du champion des Etats-Unis Jonathan Page à trente-deux secondes. Niels Albert, Jim Aernouts, Jan Denuwelaere et Kevin Pauwels sont à un peu plus de quarante secondes de la tête de la course.

         A cinq tours de l’arrivée, l’accélération de Martin Bina suivie immédiatement par Klaas Vantornout ne permet pas à Philipp Walsleben de conserver sa place à ce niveau de la course. Le champion du monde, distancé également dans un premier temps, opère la jonction sur Martin Bina, en restant sur le vélo dans une montée contrairement au coureur tchèque. Klaas Vantornout, quant à lui, s’isole seul en tête temporairement. Le quatuor est sur le point de se reformer à la fin de la boucle, le champion d’Allemagne étant revenu sur Nys et même sur Bina au prix d’un bel effort sur un circuit très difficile car rendu lent par la boue. Sur la ligne, les quatre coureurs passent ensemble et relèguent Rob Peeters à plus de vingt secondes. Kevin Pauwels, auteur d’une belle remontée, est à trente secondes. Page et Bart Aernouts coupent la ligne juste devant van Amerongen et Denuwelaere à quarante secondes. Niels Albert, vainqueur de la manche nocturne à Diegem, est déjà relégué à une minute et huit secondes du quatuor de tête. Le quatrième tour est fatal à Walsleben et au Tchèque Martin Bina (ce dernier ne terminera pas la course par ailleurs) suite à une accélération du champion de Belgique que seul le champion du monde a pu suivre. Vantornout impose durant toute la boucle un rythme élevé à Sven Nys. A trois tours du but, les deux hommes proposent donc un remake des mondiaux. Walsleben pointe déjà à vingt-deux secondes. Bina, encore en course à ce moment là est à vingt-cinq secondes. Peeters et Pauwels passent respectivement à trente et quarante secondes.

       Le cinquième tour permet aux poursuivants de se regrouper, Philipp Walsleben, Rob Peeters et Kevin Pauwels pointant à trente-huit secondes du duo de tête au terme de la boucle. Page, Denuwelaere et Albert sont à une minute et vingt secondes, cinq longueurs devant Thijs van Amerongen et onze secondes devant Bart Aernouts et Marcel Meisen. A l’occasion de l’avant-dernier tour, Sven Nys est l’auteur d’une attaque peu avant le premier poste de dépannage lui permettant de changer de vélo et de repartir dans la roue du champion de Belgique. Les deux hommes sont toujours ensemble à la fin de la boucle, alors que la cloche retentit. Pauwels et Walsleben ont quant à eux une légère avance sur Rob Peeters. De même, Niels Albert, sur la ligne, possède quelques secondes d’avance sur Thijs van Amerongen et peut espérer s’emparer de la sixième place.

       Sven Nys avait fait la différence aux championnats du monde sur Klaas Vantornout dans le dernier tour notamment grâce au passage des planches, mais le parcours de Hoogstraten étant dénué de tout obstacle artificiel, Sven Nys devra procéder d’une autre manière s’il veut remporter sa cinquième manche en Superprestige cette saison. Le champion du monde produit une dernière accélération peu avant l’arrivée dans une des dernières montées en dépassant, non sans risque, Vantornout. Cependant, ni Nys, ni Vantornout ne parvenant à distancer l’autre, on se dirige alors vers un sprint. La victoire sur la cinquième manche du Superprestige, à Gieten, le 25 novembre 2012, s’était déjà jouée entre les deux hommes et c’est Vantornout qui l’avait emporté après que Sven Nys ait déchaussé dans le dernier virage. C’est finalement Sven Nys, leader du Superprestige depuis la première manche du 7 octobre dernier, qui l’emporte, Vantornout, épuisé par les derniers hectomètres parcourus à grande allure, ne parvenant pas à sprinter. Kevin Pauwels franchit ensuite la ligne, seul, en troisième position. Rob Peeters et Philipp Walsleben terminent respectivement quatrième et cinquième. Niels Albert, auteur d’une belle remontée après un départ moyen, prend la sixième place et réduit considérablement ses chances de s’emparer du classement final du Superprestige. Sven Nys remporte ici sa soixantième manche de Superprestige, un événement prévu par les organisateurs qui lui remettent un trophée spécial pour l’occasion. Il se dirige alors vers une douzième victoire finale en Superprestige, possédant dix points d’avance sur Niels Albert et Kevin Pauwels, deuxièmes à égalité de points. Cependant, les quinze premiers d’une manche marquant de quinze à un point, Sven Nys devra se battre sur la dernière manche qui se tiendra à Middelkerke samedi prochain, sur les bords de la Mer du Nord, où Cyclisme Hebdo sera présent.

Classement de la septième manche du Superprestige, à Hoogstraten (Belgique)

1. NYS Sven (BEL)

2. VANTORNOUT Klaas (BEL)

3. PAUWELS Kevin (BEL)

4. PEETERS Rob (BEL)

5. WALSLEBEN Philipp (GER)

6. ALBERT Niels (BEL)

7. VAN AMERONGEN Thijs (NED)

8. MEISEN Marcel (GER)

9. DENUWELAERE Jan (BEL)

10. PAGE Jonathan (USA)

11. AERNOUTS Bart (BEL)

12. ZAHNER Simon (SWI)

13. MEEUSEN Tom (BEL)

14. AERNOUTS Jim (BEL)

15. DE KNEGT Gerben (NED)

Classement général du Superprestige après sept manches

1. NYS Sven (BEL), 98 points

2. ALBERT Niels (BEL), 88 points

3. PAUWELS Kevin (BEL), 88 points

4. VANTORNOUT Klaas (BEL), 84 points

5. PEETERS Rob (BEL), 66 points

Dernière manche : Middelkerke (Belgique), le 16 février.

Sébastien De Cock.

Comments are closed.