Si de nombreuses courses amateurs et professionnelles ont été annulées ce dimanche en raison des conditions météorologiques difficiles, notamment en Belgique, la dernière manche du Bpost Bank Trofee de cyclo-cross, synonyme également de clôture de saison, avait, elle, bien lieu à Oostmalle (Belgique), la neige ne posant pas de problème aux spécialistes des labourés bien évidemment. Niels Albert, déjà vainqueur de la Coupe du monde et deuxième du Superprestige, possédait une avance considérable au départ de la huitième manche, le classement se faisant au temps depuis cette année. Le deuxième provisoire, Kevin Pauwels, était en effet relégué à cinq minutes et douze secondes. Son coéquipier et champion de Belgique, Klaas Vantornout, vainqueur à Middelkerke samedi dernier (Superprestige #8), occupait la troisième place à sept minutes et vingt-sept secondes. C’est d’ailleurs Niels Albert qui avait remporté ce cyclo-cross lors de ces deux dernières éditions mais aussi en 2007 et 2008. Il était donc, fort logiquement, le favori. Sven Nys, récent détenteur d’un douzième Superprestige, ne possédait plus d’ambitions sur ce trophée depuis les manches de Loenhout (abandon) et Baal (non partant) mais pointait tout de même à une honorable cinquième place, grâce – notamment – à ces victoires lors des deuxième et troisième manche, c’est-à-dire au Koppenbergcross et à Hasselt.

   Le départ est donné à 14 heures sur un terrain rendu humide et glissant par les nombreuses précipitations neigeuses. Le double champion du monde 2003 et 2004, Bart Wellens, vire en tête au premier virage, à l’image des derniers cyclo-cross, profitant de sa position favorable au départ et pouvant partir de la première ligne grâce à ces magnifiques prestations en cette fin de saison, quatrième par exemple des championnats de Belgique et du monde. Il est suivi par Klaas Vantornout, le leader du classement général Niels Albert, Radomir Simunek, Bart Aernouts, Rob Peeters et Sven Nys, entre autres. Les positions restent les mêmes durant une grande partie de la première boucle, sous l’impulsion toujours de Bart Wellens qui avait opéré la même tactique à Middelkerke le week-end précédent. Radomir Simunek est victime d’une chute peu après le passage des planches, un obstacle par ailleurs placé dans un léger virage que seul Rob Peeters a franchi en restant sur son vélo. Le Tchèque rétrograde par conséquent et se retrouve aux alentours de la quinzième position en compagnie de Bart Aernouts ou de Jan Denuwelaere. Au passage sur la ligne, Bart Wellens, Niels Albert et Klaas Vantornout sont isolés du reste du peloton. Ils possèdent trois petites secondes d’avance sur un groupe emmené par Sven Nys et composé de Thijs van Amerongen, Jim Aernouts, Kevin Pauwels, Rob Peeters et de Dieter Vanthourenhout.

       Niels Albert prend la tête du trio dès le début de la deuxième boucle et impose un rythme élevé, parvenant même à distancer ses deux compagnons qui ne répondent pas à cette accélération appuyée à l’approche notamment des bonifications peu précieuses de par son avance au classement général mais intéressantes dans l’optique du classement général des sprints intermédiaires qui se jouait sur cette manche puisque Sven Nys pouvait encore remporter ce challenge annexe. Le champion du monde, au même moment, décroche les autres poursuivants, revenant même sur Bart Wellens distancé quant à lui par Klaas Vantornout. Ce dernier passe avec six secondes de retard sous la banderole des bonifications, Wellens et Nys à dix secondes. Sven Nys fait preuve d’une grande agilité dans la deuxième moitié de la boucle lui permettant de revenir sur le champion de Belgique après avoir distancé Wellens. Payant les efforts fournis durant le premier tour, Bart Wellens est sous la menace des deux Sunweb-Napoleon Games, Kevin Pauwels et Jim Aernouts. A sept tours de l’arrivée, Niels Albert compte dix secondes d’avance sur Nys et Vantornout, douze sur Pauwels, Wellens et Aernouts (Jim). On retrouve plus loin à vingt-deux secondes un peloton composé de Bart Aernouts, Rob Peeters, Dieter Vanthourenhout, Thijs van Amerongen, Jan Denuwelaere. Philipp Walsleben, Thijs Al, Radomir Simunek et Jonathan Page.

      Au début de ce troisième tour, Klaas Vantornout doit se battre pour conserver le contact avec le champion du monde de la discipline qui impose un rythme élevé afin de recoller au plus vite avec l’homme de tête, Niels Albert n’ayant pas peur des solos. Il l’avait effectivement montré aux championnats du monde à Coxyde l’an dernier et à Leuven cette année sur une course labellisée Soudal Classics ou bien encore à Diegem, la manche nocturne du Superprestige, le 30 décembre dernier. Kevin Pauwels, au passage sous la banderole des bonifications précédemment distribuées, est revenu sur Nys et Vantornout, peut-être un signe de l’accroissement de l’avance détenue par Niels Albert, portée alors à quinze secondes. Dans la deuxième moitié du tour, Sven Nys laisse passer Klaas Vantornout qui en profite pour s’isoler. Le champion du monde ne semble plus croire à ses chances de revenir sur Niels Albert. Jim Aernouts et Bart Wellens parviennent alors à opérer la jonction sur Nys et Pauwels. D’autres coureurs s’ajoutent à ce groupe très rapidement : Thijs Al, Bart Aernouts, Rob Peeters et Dieter Vanthourenhout. Bart Aernouts prend immédiatement la tête du groupe et place une accélération sans réaction du champion du monde qui de plus ne semble pas au mieux de sa forme. Niels Albert, au contraire, est très impressionnant et relègue Klaas Vantornout à vingt-deux secondes sur la ligne. Bart Aernouts et Jim Aernouts sont à vingt-six secondes du vainqueur de la Coupe du monde. Le reste du groupe pointe à trente-quatre secondes : Bart Wellens, Rob Peeters, Thijs Al, Dieter Vanthourenhout, Kevin Pauwels et Sven Nys.

      L’écart continue d’augmenter puisque Vantornout est à vingt-huit secondes d’Albert sous la banderole des bonifications. Derrière Bart et Jim Aernouts, Kevin Pauwels, plutôt malchanceux en cette fin de saison, s’est isolé et tente de revenir sur le duo belge. A cinq tours de l’arrivée, un quatuor de poursuivants passe avec trente secondes de retard, il est composé de Bart Aernouts, Klaas Vantornout, Kevin Pauwels et Jim Aernouts. Thijs Al, Bart Wellens, Rob Peeters et Dieter Vanthourenhout pointent à quarante-cinq secondes. Sven Nys est encore plus loin, derrière Radomir Simunek et Philipp Walsleben. Bart Aernouts prend à sa charge la poursuite derrière Niels Albert à l’occasion du cinquième tour alors qu’il est en compagnie de trois coureurs de l’équipe Sunweb-Napoleon Games ! Malgré l’accélération du sociétaire de l’équipe néerlandaise AA Drink, l’écart avec le leader se maintient à trente secondes à la moitié de la boucle environ. Sur la ligne d’arrivée, alors qu’il reste encore quatre tours à parcourir, les quatre poursuivants directs sont emmenés désormais par Jim Aernouts, coéquipier de Kevin Pauwels et de Klaas Vantornout, mais ces coureurs pointent à trente-sept secondes de Niels Albert qui parvient à augmenter continuellement son avance. Le groupe emmené par Rob Peeters pointe à cinquante-cinq secondes. On y retrouve toujours Bart Wellens, Thijs Al, Dieter Vanthourenhout auxquels sont venus s’ajouter Radomir Simunek et Philipp Walsleben. Ces deux derniers coureurs avaient pris respectivement la veille les deuxième et troisième place du Caubergcross à Valkenburg derrière le Tchèque Martin Bina, sur les lieux de la future première manche de la Coupe du monde de cyclo-cross 2013-2014. Sven Nys passe seul à une minute et deux secondes d’Albert.

      Durant les premiers hectomètres du sixième tour, Jim Aernouts manque de se retrouver au sol après une glissade à la sortie d’un virage. Se retrouvant en dernière position du groupe, c’est Kevin Pauwels qui mène alors et passe sous la banderole des bonifications avec trente-huit secondes de retard. En fin de boucle, Bart Aernouts voit toutes ses chances de bien figurer s’envoler, victime d’un problème de dérailleur il ne peut visiblement plus changer de vitesse. Il doit même s’arrêter quelques mètres plus loin après un saut de chaîne et repartir avec un braquet énorme. A trois tours du but, Niels Albert, qui offre une démonstration aux nombreux spectateurs, relègue les poursuivants à quarante-quatre secondes, un groupe composé des trois coureurs de l’équipe Sunweb-Napoleon Games. Bart Wellens passe seul en cinquième position avec cinquante huit secondes de retard et seulement quatorze sur le trio précédent, le quatrième des derniers championnats du monde ayant produit un effort violent à la fin du sixième tour. Philipp Walsleben, Dieter Vanthourenhout, Thijs Al et Radomir Simunek sont à une minute et cinq secondes de la tête. Sven Nys est revenu en fin de tour et se retrouve en compagnie de Rob Peeters, cinq secondes seulement derrière le groupe mené par le champion d’Allemagne de la discipline, Philipp Walsleben.

    Niels Albert est définitivement en très grande forme pour le cyclo-cross de clôture puisqu’il accroît son avance à quarante-huit secondes sur les trois coéquipiers de Sunweb-Napoleon Games au passage sous la banderole des bonifications distribuées au deuxième tour de la course uniquement. Derrière, Bart Wellens pourrait bien être repris avant le terme de la boucle par Walsleben, Simunek et Vanthourenhout tandis que Nys, après avoir distancé Peeters, a repris Thijs Al, le Néerlandais éprouvant quelques difficultés en cette fin de course. Au terme du septième tour et à deux tours de l’arrivée, Klaas Vantournout, Kevin Pauwels et Jim Aernouts possèdent quarante-cinq secondes de retard. Un regroupement partiel a lieu derrière : Bart Wellens, Philipp Walsleben, Radomir Simunek, Dieter Vanthourenhout et Sven Nys passent une minute et deux secondes après Niels Albert. Thijs Al peut espérer rentrer sur ce groupe, pointant à trois secondes seulement.

       Le trio de poursuivants, à la moitié du tour environ, se disloque. Jim Aernouts, auteur ici de sa plus belle performance de la saison, exprime néanmoins des difficultés à un peu plus d’un tour du but. Après une faute technique, Kevin Pauwels doit poser le pied au sol dans un virage, provoquant alors une cassure sur le champion de Belgique de la discipline, tandis que devant, Niels Albert s’envole vers une nouvelle et dernière victoire cette saison. Un peu plus loin, Kevin Pauwels est victime d’une chute. Agacé et frustré par l’état de sa machine mais aussi fort probablement par la malchance connue depuis un mois maintenant, le deuxième du classement général du Bpost Bank Trofee au départ de la dernière manche décide d’abandonner immédiatement, se retrouvant de plus loin du poste matériel ! Il faut rappeler et signaler que Kevin Pauwels, vainqueur de la Coupe du monde l’an passé, était sur le point de remporter également l’édition 2012-2013. Il se retrouvait en effet bien mieux placé que son rival Niels Albert dans le final de la dernière manche à Hoogerheide, avant de connaître un ennui mécanique. De même, lors des championnats du monde à Louisville, Kevin Pauwels pouvait espérer remporter la course puisqu’il était encore présent aux avant-postes à la mi-course, sur un circuit très favorable au Belge, avant que son dérailleur ne se bloque. La saison ne se termine donc pas au mieux pour Kevin Pauwels qui, à cause de cet abandon, va reculer au classement général final. Alors que la cloche retentit, Klaas Vantornout passe seul en deuxième position avec un retard de trente-huit secondes sur l’homme de tête. Son coéquipier Jim Aernouts pointe dix secondes plus loin. Le groupe derrière est toujours composé de Dieter Vanthourenhout, Philipp Walsleben, Radomir Simunek, Bart Wellens et de Sven Nys tandis que Thijs Al pointe encore à quelques mètres seulement. Ce groupe passe à un tour de l’arrivée avec un retard de une minute et dix secondes.

       Sven Nys joue aussi de malchance puisque dès les premiers mètres du dernier tour son dérailleur se brise. Il manque de chuter et surtout de renverser suite à un écart Philipp Walsleben. Le Bpost Bank Trofee, dans sa deuxième partie, n’aura définitivement pas souri à Sven Nys alors qu’après la troisième manche il en était donné le grand favori. Niels Albert, au terme d’une véritable démonstration, remporte donc la dernière manche et le classement général du Bpost Bank Trofee, concluant la saison avec beauté. Le champion de Belgique Klaas Vantornout prend la deuxième place après sa victoire la semaine dernière à Middelkerke à l’occasion de la dernière manche du Superprestige. La troisième place revient à Jim Aernouts. Derrière, c’est un sprint qui fixe les places d’honneurs. Radomir Simunek prend la cinquième place, Dieter Vanthourenhout la sixième. Viennent ensuite Philipp Walsleben, Bart Wellens et Thijs Al auteurs tous les trois d’une belle prestation. Suite à son abandon, Kevin Pauwels perd la deuxième place du général (pénalités de temps) au profit de son coéquipier Klaas Vantornout. Il conserve la troisième place pour quelques secondes, au détriment de Rob Peeters qui termine quatrième. La cinquième place revient à Bart Wellens qui devance finalement Sven Nys. Thijs van Amerongen, septième, est le premier non belge du classement général. Sven Nys avait ouvert la saison à Neerpelt puis à Ruddervoorde avec de belles victoires, Niels Albert la conclut à Oostmalle avec un impressionnant solo. Ce sont les deux coureurs qui ont marqué cette saison 2012-2013 de cyclo-cross qui s’achèvera définitivement après ce mercredi avec le cross « urbain » de Waregem qui se tenait les précédemment à Hasselt en Indoor. Sven Nys a par ailleurs annoncé ce dimanche le renouvellement de son contrat pour deux saisons supplémentaires (jusqu’en mars 2015) avec une troisième saison en option, à la plus grande joie des supporters flamands bien évidemment.

Classement de la dernière manche du Bpost Bank Trofee, à Oostmalle (Belgique)

1. ALBERT Niels (BEL)

2. VANTORNOUT Klaas (BEL)

3. AERNOUTS Jim (BEL)

4. SIMUNEK Radomir (CZE)

5. VANTHOURENHOUT Dieter (BEL)

6. WALSLEBEN Philipp (GER)

7. WELLENS Bart (BEL)

8. AL Thijs (NED)

9. NYS Sven (BEL)

10. PEETERS Rob (BEL)

Classement général final du Bpost Bank Trofee 2012-2013

1. ALBERT Niels (BEL) : 7h49’53’’

2. VANTORNOUT Klaas (BEL) : + 7’53’’

3. PAUWELS Kevin (BEL) : + 10’42’’

4. PEETERS Rob (BEL) : + 10’54’’

5. WELLENS Bart (BEL) : + 12’48’’

6. NYS Sven (BEL) : + 12’56’’

7. VAN AMERONGEN Thijs (NED) : + 14’37’’

8. AERNOUTS Bart (BEL) : + 16’43’’

9. DENUWELAERE Jan (BEL) : + 20’42’’

10. WALSLEBEN Philipp (GER) : + 20’50’’

Sébastien De Cock.

Comments are closed.