La 4ème manche de la Coupe du monde de cyclo-cross de Roubaix de ce 2 décembre marquait la moitié de la saison de cyclo-cross mais aussi la prise de pouvoir par Sven Nys du classement mondial UCI, détrônant son compatriote Kévin Pauwels. Retour sur la première partie de la saison de cyclo-cross ponctuée par la domination de Sven Nys, la confirmation au plus haut niveau du néerlandais Lars van der Haar mais aussi par l’éclosion de Julien Taramarcaz.

Sven Nys : l’expérience comme atout

Depuis début octobre maintenant et sa victoire lors de la première manche du Superprestige à Ruddervoorde (Belgique), le sociétaire de l’équipe Landbouwkrediet-Euphony écrase toute concurrence. Vainqueur de quatre manches sur cinq du Superprestige (prenant la deuxième place sur  la cinquième), de deux manches sur quatre de la Coupe du monde et de deux sur trois du Trophée Banque Bpost, le champion de Belgique réalise un parcours parfait. Certes, les deux premières manches de la Coupe du monde en République Tchèque ont été laborieuses mais Sven Nys a joué de malchances. Il casse en effet sa chaîne au deuxième tour à Tabor (manche #1) loin des postes de dépannage. A Plzen (manche #2), c’est encore lors de la deuxième boucle que le belge voit ses chances de victoire se compromettre, cette fois-ci à cause d’une chute. Il se rattrape alors en remportant les deux manches suivantes à Coxyde (Belgique) au terme de deux derniers tours impressionnants et crucifiant le champion du monde de la discipline Niels Albert ; et à Roubaix (France) après une remontée fantastique. Il pointe désormais à 15 points du leader, Niels Albert, autrement dit rien dans la mesure où une victoire attribue 80 points et que surtout les attributions en points sont séparées de 15 points entre le premier et le troisième d’une manche. Sven Nys a cet hiver encore posé une sérieuse option pour remporter le classement final du Superprestige, le Belge ayant déjà gagné onze fois ce classement. Sur le Trophée Banque Bpost, il reste deuxième malgré deux manches enlevées sur trois dans le mesure où depuis cette année le classement est calculé au temps. Il pointe à vingt secondes du champion du monde qui avait creusé les écarts lors de la première manche à Renaix (Belgique). Néanmoins, ses départs, pourtant décisifs en cyclo-cross, apparaissent dans la plupart des cas prudents et il doit procéder alors à des remontées fulgurantes. Sa force est peut-être là, capable d’accélérer au fur et à mesure de la course. Mais le Belge déclare avoir comme objectif principal cet hiver les championnats du monde, organisés cette année à Louisville, dans le Kentucky aux Etats-Unis. Si Sven Nys a remporté onze Superprestige, huit Trophée Gazet van Antwerpen (Banque Bpost aujourd’hui) et près de cinquante manches de Coupe de monde (le classement général n’était pas comptabilisé durant quatre saisons), le flamand n’a levé qu’une seule fois les bras sur les championnats du monde (2005). Et pour cause, l’octuple champion de Belgique a pour habitude d’aborder les hivers au top de sa forme tandis que les mondiaux se déroulent en fin de saison, fin janvier – début février. L’interrogation est donc la suivante : conservera-t-il cette forme jusqu’au 6 février ? D’autant plus que de sérieux concurrents eux voient leur forme s’accentuer au fil des compétitions. A suivre…

Sven Nys à Coxyde (Coupe du monde #3)
Photo : www.uci.ch

 

Lars van der Haar (Rabobank-Giant Off-Road Team) : un espoir parmi les grands

Ce prodige néerlandais, âgé de 21 ans seulement, a en effet obtenu une dérogation auprès de l’UCI en février dernier et par conséquent sa licence professionnelle ayant tout gagné dans la catégorie « espoirs » ces deux dernières saisons. Il a d’ailleurs très rapidement montré que l’UCI prenait parfois de bonnes décisions, ce classant déjà septième à Ruddervoorde (Superprestige #1) le 7 octobre dernier, huitième à Renaix (Trophée Banque Bpost #1) le 14 octobre et surtout deuxième le 21 octobre à Tabor (République Tchèque) alors qu’il y courrait sa première manche en Coupe du monde. Le jeune néerlandais ne cache pas son objectif pour sa première saison chez les Elites : remporter les mondiaux. Son atout principal et d’ailleurs ce qui fait défaut parfois à Sven Nys : le double champion du monde espoirs en titre réalise sur chaque course d’excellents départs et vire en première position dans presque chaque cas à l’occasion du premier virage. Certes, il a accusé le coup à Plzen (Coupe du monde #2) terminant 23ème et dernièrement reculant après quelques tours passé aux avant-postes, mais il fait figure de favori à chaque course où il prend le départ. Cinquième à Roubaix (Coupe du monde #4) ce dimanche, il possède la même place au classement général. Il occupe la septième place du Superprestige, grâce notamment à une troisième place à Hamme-Zogge (Superprestige #3). Il semble donc être la meilleure carte actuelle pour les Pays-Bas à la succession de Lars Boom (concentré désormais sur la route) et pourrait devenir très rapidement le premier opposant à la domination belge de la discipline.

Lars van der Haar encadré des belges Pauwels et Vantornout
Photo : www.uci.ch

Coupe du monde (manche #1 à #4) : une domination belge ?

La domination belge de la Coupe du monde 2011-2012 ne peut pas être niée. Seuls les tchèques Zdenek Stybar et Ramonir Simunek avaient pu empêcher les Belges de compléter l’intégralité des podiums des huit manches. D’ailleurs les flamands remportaient sept manches sur huit (quatre pour Pauwels, trois pour Nys). Après quatre manches cette année, le constat est quasiment identique. Elles ont été remportées par trois belges différents : Kévin Pauwels (Tabor #1), Niels Albert (Plzen #2) et Sven Nys (Coxyde #3 et Roubaix #4). Seuls deux coureurs ont osé contester cette domination : Lars van der Haar et Francis Mourey. Tandis que le premier prenait une deuxième place à Tabor, le coureur français brillait dans les dunes de Coxyde accrochant la troisième place à quelques secondes de la deuxième position du champion du monde de la discipline. Le sociétaire de l’équipe FDJ avait déjà procédé à une incroyable remontée à Plzen terminant huitième alors qu’il était pointé au delà de la trentième place à l’issue du premier tour. Francis Mourey prouve à Coxyde que la domination belge peut être remise en cause même s’ils restent très forts chez eux. Ultra dominateur du Challenge national, il n’a pas pu en revanche confirmer le week-end sur la manche française de la Coupe du monde de Roubaix, épreuve qui a en revanche souri au suisse Julien Taramarcaz. Le coureur de 25 ans du BMC Mountainbike Racing prenait une excellente et prometteuse quatrième place derrière le trio belge (habituel) Nys – Pauwels – Albert. Le suisse a pris les devants dès le début de la course et c’est finalement et seulement dans le dernier tour qu’il a perdu sa place du podium. Le champion de Suisse du cyclo-cross a déjà montré par ailleurs de très belles choses cette année terminant huitième du Koppenbergcross (Trophée Banque Bpost #2), sixième à Zonhoven (Superprestige #2) et neuvième à Gavere (Superprestige #3). Taramarcaz concentre le reste de sa saison sur le Superprestige et les manches de la Coupe du monde et à pour objectif final (comme beaucoup) les Championnats du monde du 6 février. La Coupe du monde reste pour le moment tout de même sous domination belge, occupant les quatre premières places du classement général grâce également à Klaas Vantornout qui semble avoir franchi un cap essentiel cet hiver, pouvant et jouant un rôle de favori sur chaque course à laquelle il participe. Quant à Bart Aernouts et Tom Meeusen, le premier a eu besoin d’un certain temps d’adaptation à sa nouvelle équipe (AA Drink Cycling Team) mais enchaîne les bonnes places, le second a joué de malchances et a eu quelques difficultés à récupérer de sa chute impressionnante à l’occasion de la deuxième manche du Superprestige.

Superprestige et Trophée Banque Bpost : Nys… et les autres

Ce n’est pas un scoop, Sven Nys est presque imbattable cette saison quand il court chez lui en Belgique. Il gagne d’ailleurs les quatre premières manches du Superprestige et déchausse malencontreusement et lance son sprint trop tard lors de la seule manche néerlandaise à Gieten, la victoire revenant à Klaas Vantornout. La deuxième manche à Zonhoven a été l’objet d’un formidable duel entre les champion de Belgique et du monde, le dernier tour de cette course restant pour moi le plus grand moment de cette première partie de saison. Le Trophée Banque Bpost est cependant incertain. S’il a changé de nom cet hiver, il a également changé de formule, le classement général s’établissant au temps. Et cela a une conséquence très importante : il faut courir toutes les manches pour espérer figurer au classement général et donc seuls les athlètes les plus endurants peuvent y briller dans la mesure où fin décembre de nombreux grands rendez-vous sont programmés. Les organisateurs tireront les bilans de ce changement de règlement à la fin de saison et c’est vrai qu’il offre une alternative au Superprestige ou à la Coupe du monde, Sven Nys restant deuxième du général alors qu’il serait en tête si le classement était toujours aux points. Côté français, le champion national Aurélien Duval toujours en recherche d’un contrat professionnel avec une équipe a réalisé de bonnes courses terminant par exemple quatrième du difficile Koppenbergcross, place lui permettant d’occuper la neuvième position du classement général provisoire du Trophée Banque Bpost. Le champion de France en difficulté à Coxyde (abandon après vingt minutes de course) a terminé premier français à Roubaix, manquant la jonction avec le groupe de tête à la mi-course, il prend la onzième place. Ayant signé un contrat avec les organisateurs du Superprestige et du Trophée Banque Bpost, on devrait donc le retrouver très prochainement aux avant-postes.

Classements 

Coupe du monde #1 : Tabor (République Tchèque) : 21 octobre 2012

1. Kevin Pauwels (Bel) – Sunweb-Revor

2. Lars van der Haar (Ned) – Rabobank-Giant Off-Road

3. Niels Albert (Bel) – BKCP-Powerplus

4. Klaas Vantornout (Bel) – Sunweb-Revor

5. Sven Nys (Bel) – Landbouwkrediet-Euphony

 

Coupe du monde #2 : Plzen (République Tchèque) : 28 octobre 2012

1. Niels Albert (Bel) – BKCP-Powerplus

2. Klaas Vantornout (Bel) – Sunweb-Revor

3. Kevin Pauwels (Bel) – Sunweb-Revor

4. Tom Meeusen (Bel) – Telenet-Fidea

5. Bart Wellens (Bel) – Telenet-Fidea

 

Coupe du monde #3 : Coxyde (Belgique) : 24 novembre 2012

1. Sven Nys (Bel) – Landbouwkrediet-Euphony

2. Niels Albert (Bel) – BKCP-Powerplus

3. Francis Mourey (Fra) – FDJ-BigMat

4. Bart Aernouts (Bel) – AA Drink Cycling Team

5. Klaas Vantornout (Bel) – Sunweb-Revor

 

Coupe du monde #4 : Roubaix (France) : 2 décembre 2012

1. Sven Nys (Bel) – Landbouwkrediet-Euphony

2. Kevin Pauwels (Bel) – Sunweb-Revor

3. Niels Albert (Bel) – BKCP-Powerplus

4. Julien Taramarcaz (Swi) – BMC Mountainbike Racing

5. Lars van der Haar (Ned) – Rabobank-Giant Off Road

 

Classement général après quatre manches

1. Niels Albert (Bel) – BKCP-Powerplus : 280 points

2. Sven Nys (Bel) – Landbouwkrediet-Euphony : 265 points

3. Kevin Pauwels (Bel) – Sunweb-Revor : 254 points

4. Klaas Vantornout (Bel) – Sunweb-Revor : 209 points

5. Lars van der Haar (Ned) – Rabobank-Giant Off Road : 197 points

6. Bart Aernouts (Bel) – AA Drink Cycling Team : 196 points

7. Tom Meeusen (Bel) – Telenet-Fidea : 186 points

8. Francis Mourey (Fra) – FDJ-BigMat : 180 points

9. Thijs Van Amerongen (Ned) – AA Drink Cycling Team : 165 points

10. Radomir Simunek (Cze) – BKCP-Powerplus : 163 points

11. Dieter Vanthourenhout (Bel) – BKCP-Powerplus : 163 points

12. Bart Wellens (Bel) – Telenet-Fidea : 160 points

13. Twan van den Brand (Ned) – Orange Babies Cycling Team : 155 points

14. Simon Zahner (Swi) – EKZ Racing Team : 137 points

15. Julien Taramarcaz (Swi) – BMC Mountainbike Racing : 135 points

 

 

Superprestige #1 : Ruddervoorde (Belgique) : 7 octobre 2012

1. Sven Nys (Bel) – Landbouwkrediet-Euphony

2. Niels Albert (Bel) – BKCP-Powerplus

3. Kevin Pauwels (Bel) – Sunweb-Revor

4. Klaas Vantornout (Bel) – Sunweb-Revor

5. Tom Meeusen (Bel) – Telenet-Fidea

 

Superprestige #2 : Zonhoven (Belgique) : 4 novembre 2012

1. Sven Nys (Bel) – Landbouwkrediet-Euphony

2. Niels Albert (Bel) – BKCP-Powerplus

3. Bart Aernouts (Bel) – AA Drink Cycling Team

4. Kevin Pauwels (Bel) – Sunweb-Revor

5. Lars van der Haar (Ned) – Rabobank-Giant Off Road

 

Superprestige #3 : Hamme-Zogge (Belgique) : 11 novembre 2012

1. Sven Nys (Bel) – Landbouwkrediet-Euphony

2. Niels Albert (Bel) – BKCP-Powerplus

3. Lars van der Haar (Ned) – Rabobank-Giant Off Road

4. Bart Aernouts (Bel) – AA Drink Cycling Team

5. Kevin Pauwels (Bel) – Sunweb-Revor

 

Superprestige #4 : Asper-Gavere (Belgique) : 18 novembre 2012

1. Sven Nys (Bel) – Landbouwkrediet-Euphony

2. Klaas Vantornout (Bel) – Sunweb-Revor

3. Bart Wellens (Bel) – Telenet-Fidea 

4. Kevin Pauwels (Bel) – Sunweb-Revor

5. Rob Peeters (Bel) – Telenet-Fidea

 

Superprestige #5 : Gieten (Pays-Bas) : 25 novembre 2012

1. Klaas Vantornout (Bel) – Sunweb-Revor

2. Sven Nys (Bel) – Landbouwkrediet-Euphony

3. Kevin Pauwels (Bel) – Sunweb-Revor

4. Rob Peeters (Bel) – Telenet-Fidea

5. Niels Albert (Bel) – BKCP-Powerplus

 

Classement général après cinq manches

1. Sven Nys (Bel) – Landbouwkrediet-Euphony : 74 points

2. Niels Albert (Bel) – BKCP-Powerplus : 63 points

3. Kevin Pauwels (Bel) – Sunweb-Revor : 61 points

4. Klaas Vantornout (Bel) – Sunweb-Revor : 58 points

5. Bart Aernouts (Bel) – AA Drink Cycling Team : 51 points

6. Rob Peeters (Bel) – Telenet-Fidea : 44 points

7. Lars van der Haar (Ned) – Rabobank-Giant Off Road : 42 points

8. Bart Wellens (Bel) – Telenet-Fidea : 38 points

9. Julien Taramarcaz (Swi) – BMC Mountainbike Racing : 25 points

10. Thijs van Amerongen (Ned) – AA Drink Cycling Team : 21 points

 

 

Trophée Banque Bpost #1 : Renaix (Belgique) : 14 octobre 2012

1. Niels Albert (Bel) – BKCP-Powerplus

2. Kevin Pauwels (Bel) – Sunweb-Revor

3. Sven Nys (Bel) – Landbouwkrediet-Euphony

4. Bart Aernouts (Bel) – AA Drink Cycling Team

5. Klaas Vantornout (Bel) – Sunweb-Revor

 

Trophée Banque Bpost #2 : Audenarde – Koppenbergcross (Belgique) : 1er novembre 2012

1. Sven Nys (Bel) – Landbouwkrediet-Euphony

2. Niels Albert (Bel) – BKCP-Powerplus

3. Klaas Vantornout (Bel) – Sunweb-Revor

4. Aurélien Duval (Fra) – (-)

5. Bart Wellens (Bel) – Telenet-Fidea

 

Trophée Banque Bpost #3 : Hasselt (Belgique) : 17 novembre 2012

1. Sven Nys (Bel) – Landbouwkrediet-Euphony

2. Niels Albert (Bel) – BKCP-Powerplus

3. Kevin Pauwels (Bel) – Sunweb-Revor

4. Klaas Vantornout (Bel) – Sunweb-Revor

5. Dieter Vanthourenhout (Bel) – BKCP-Powerplus

 

Classement général après trois manches

1. Niels Albert (Bel) – BKCP-Powerplus : 2h52’34’’

2. Sven Nys (Bel) – Landbouwkrediet-Euphony : +20’’

3. Kevin Pauwels (Bel) – Sunweb-Revor : +2’38’’

4. Klaas Vantornout (Bel) – Sunweb-Revor : +3’38’’

5. Bart Aernouts (Bel) – AA Drink Cycling Team + 4’16’’

6. Bart Wellens (Bel) – Telenet-Fidea : + 4’25’’

7. Thijs van Amerongen (Ned) – AA Drink Cycling Team : +4’58’’

8. Rob Peeters (Bel) – Telenet-Fidea : + 5’20’’

9. Aurélien Duval (Fra) – (-) : + 7’49’’

10. Philipp Walsleben (Ger) – BKCP-Powerplus : +8’44’’

 

 

Challenge la France Cycliste #1 : Saverne (France) : 14 octobre 2012

1. Francis Mourey (Fra) – FDJ-BigMat

2. John Gadret (Fra) – AG2R La Mondiale

3. Guillaume Perrot (Fra) – E.C. Saint Etienne – Loire

4. Romain Lejeune (Fra) – UV Aube

5. Matthieu Boulo (Fra) – Roubaix Lille Métropole

 

Challenge la France Cycliste #2 : Besançon (France) : 19 novembre 2012

1. Francis Mourey (Fra) – FDJ-BigMat

2. Guillaume Perrot (Fra) – E.C. Saint Etienne – Loire

3. John Gadret (Fra) – AG2R La Mondiale

4. Nicolas Bazin (Fra) – Auber 93

5. Julien Roussel (Fra) – Normandie

 

Classement général après deux manches

1. Francis Mourey (Fra) – FDJ-BigMat : 70 points

2. Guillaume Perrot (Fra) – E.C. Saint Etienne – Loire : 62 points

3. John Gadret (Fra) – AG2R La Mondiale : 62 points

4. Romain Lejeune (Fra) – UV Aube : 56 points

5. Julien Roussel (Fra) – Normandie : 54 points

 

 

Classement mondial au 4 décembre 2012

1. Sven Nys (Bel) – Landbouwkrediet-Euphony : 2270 points

2. Kevin Pauwels (Bel) – Sunweb-Revor : 2229 points

3. Niels Albert (Bel) – BKCP-Powerplus : 2117 points

4. Klaas Vantornout (Bel) – Sunweb-Revor : 1596 points

5. Tom Meeusen (Bel) – Telenet-Fidea : 1449 points

6. Zdenek Stybar (Cze) – Omega Pharma – Quick Step : 1307 points

7. Bart Aernouts (Bel) – AA Drink Cycling Team : 1265 points

8. Lars van der Haar (Ned) – Rabobank-Giant Off Road : 1248 points

9. Francis Mourey (Fra) – FDJ-BigMat : 1197 points

10. Rob Peeters (Bel) – Telenet-Fidea : 1110 points

11. Radomir Simunek (Cze) – BKCP-Powerplus : 1090 points

12. Jeremy Powers (Usa) – Rapha-Focus : 1032 points

13. Simon Zahner (Swi) – EKZ Racing Team : 802 points

14. Thijs van Amerongen (Ned) – AA Drink Cycling Team : 772 points

15. Bart Wellens (Bel) – Telenet-Fidea : 761 points

16. Dieter Vanthourenhout (Bel) – BKCP-Powerplus : 734 points

17. Ryan Trebon (Usa) – Cannondale : 715 points

18. Julien Taramarcaz (Swi) – BMC Mountainbike Racing : 707 points

19. Wietse Bosmans (Bel) – BKCP-Powerplus : 691 points

20. Enrico Franzoi (Ita) – Miche : 665 points

 

 

Calendrier

La fin du mois de décembre est très riche en compétitions regroupant deux manches de la Coupe du monde, trois manches du Trophée Banque Bpost et une manche du Superprestige :

08 décembre : Scheldecross, Anvers (Belgique)

09 décembre : Druivencross, Overijse (Belgique)

09 décembre : Challenge la France Cycliste #3, Pontchâteau (France)

16 décembre : Soudal Cyclocross, Louvain (Belgique)

22 décembre : Trophée Banque Bpost #4, Essen (Belgique)

23 décembre : Coupe du monde #5, Namur (Belgique)

26 décembre : Coupe du monde #6, Heusden-Zolder (Belgique)

28 décembre : Trophée Banque Bpost #5, Loenhout (Belgique)

30 décembre : Superprestige #6, Diegem (Belgique)

1er janvier : Trophée Banque Bpost #6, Baal (Belgique) – Grand Prix Sven Nys

06 janvier : Coupe du monde #7, Rome (Italie)

12-13 janvier : Championnats nationaux

20 janvier : Coupe du monde #8, Hoogerheide (Pays-Bas)

02-03 février : Championnats du monde, Louisville (Etats-Unis)

09 février : Trophée Banque Bpost #7, Lille (Belgique)

10 février : Superprestige #7, Hoogstraten (Belgique)

16 février : Superprestige #8, Middelkerke (Belgique)

24 février : Trophée Banque Bpost #8, Oostmalle (Belgique)

 

Sébastien De Cock.

Leave a Reply