Les spécialistes des labourés avaient rendez-vous ce dimanche pour la dernière manche de la Coupe du monde UCI de cyclo-cross, la seule organisée sur le territoire néerlandais à quelques kilomètres de la frontière belge. Sur le lieu des Championnats du monde de cyclo-cross 2014, Niels Albert pourrait bien remporter son deuxième classement général de la Coupe du monde de sa carrière après l’édition 2010-2011, lui qui possède une marge confortable sur le deuxième, Kevin Pauwels, qui peut légitimement espérer tout de même remporter la Coupe du monde puisqu’il n’a que seize points de retard (vingt points séparent la première de la quatrième place sur une manche par exemple). L’écart devrait être encore plus serré si Klaas Vantornout, coéquipier de Pauwels, n’avait pas eu d’incident mécanique dans le dernier tour lors de la dernière manche à Rome. Ce dernier, nouveau champion de Belgique, est forfait suite à une chute hier à Zonnebeke et risque par conséquent de perdre sa quatrième place voire de reculer au-delà, au profit du nouveau champion des Pays-Bas, Lars van der Haar, très en forme, vainqueur hier à Rucphen (Pays-Bas). Sven Nys, troisième du général après sa vingtième place à Rome, peut toujours espérer remporter la Coupe du monde mais il faudrait des circonstances exceptionnelles, c’est-à-dire que Niels Albert et Kevin Pauwels devraient véritablement rater leurs courses. S’il avait pris une surprenante deuxième place à Mol lors du championnat national compte tenu de ses ennuis de santé du début d’année, il ne termine que septième à Zonnebeke hier. Cependant, tout reste possible sur un circuit difficile et rendu très glissant par la neige et la glace. Cette course permettra également de constater l’état de forme des différents coureurs à deux semaines des mondiaux qui se tiendront le 3 février à Louisville, Kentucky (Etats-Unis). Tom Meeusen est de nouveau absent, non retenu par le sélectionneur belge, malgré une belle victoire à Zonnebeke devant Julien Taramarcaz qui avait levé les bras trop tôt sur la ligne. Aurélien Duval, qui a perdu son titre de champion de France le week-end dernier est également absent, déclinant aussi l’invitation pour les mondiaux, considérant sa forme insuffisante en cette fin de saison.

     Le départ est donné à 15 heures sous de fortes précipitations neigeuses, à une température de -5°C. Radomir Simunek, Sven Nys et Lars van der Haar virent en tête sur le circuit. Rapidement, Kevin Pauwels décide de passer le champion des Pays-Bas prenant la roue de Radomir Simunek. Lars van der Haar est victime d’une chute en début de tour, serré contre les barrières par le Tchèque Martin Bina, après un virage rendu périlleux par les conditions météorologiques. Des cassures apparaissent alors et quatre hommes forment la tête de la course : Radomir Simunek, Sven Nys, Kevin Pauwels et Martin Bina, réputé à l’aise sur la neige. Ce dernier, concentrant ses saisons depuis des années en République Tchèque, avait été remarqué durant sa jeunesse, champion du monde juniors en janvier 2001. Il avait pris une excellente quatrième place aux championnats du monde élites 2010, à Tabor (CZE), échouant de peu au pied du podium. Ces quatre hommes sont pourchassés par un groupe conséquent emmené par Rob Peeters où l’on retrouve Niels Albert, Julien Taramarcaz, Simon Zahner, Jim Aernouts, Thijs van Amerongen, Lar van der Haar ou encore Francis Mourey. Kevin Pauwels prend la première position de la course dans la deuxième partie de la boucle. Au premier passage sur la ligne, le quatuor n’a que deux secondes d’avance sur Jim Aernouts et cinq sur le reste des poursuivants emmenés par Niels Albert.

     Jim Aernouts (Sunweb-Napoleon Games) rentre au début du tour sur la tête composée désormais de cinq unités. Derrière, Albert distance le reste des poursuivants alors que Kevin Pauwels imprime un rythme assez élevé afin de distancer rapidement son concurrent principal au classement général : le leader Niels Albert. Ainsi, une cassure intervient et deux trios se forment : Pauwels, Bina et Simunek d’abord, puis Nys, Aernouts (Jim) et Albert. Le Suisse Simon Zahner mène la poursuite derrière alors que Sven Nys est victime d’une légère chute dans un virage, en sous-bois, particulièrement glissant. Il recule et se retrouve avec van Amerongen, troisième des championnats des Pays-Bas le week-end dernier. Cinq hommes bouclent en tête le deuxième tour : Kevin Pauwels, Martin Bina, Radomir Simunek, Niels Albert et Simon Zahner. Lars van der Haar, Lukas Flückiger et Jim Aernouts pointent avec deux secondes seulement de retard. Sven Nys et van Amerongen sont à cinq secondes.

   Julien Taramarcaz profite des premiers mètres du troisième tour pour revenir sur Nys et van Amerongen. Un nouvel événement est à relater dans le virage glissant où Nys était tombé au tour précédant : Lukas Flückiger, vélo sur le dos, glisse et Lars van der Haar manque alors de prendre la roue arrière du Suisse en pleine tête. Le champion des Pays-Bas prend en charge la poursuite derrière les cinq hommes de tête alors que Zahner semble perdre le contact à l’avant et lutte pour conserver sa place dans la course. Van der Haar s’isole alors que Flückiger et Aernouts reculent. Kevin Pauwels mène durant une large partie de la troisième boucle. Au passage sur la ligne, Lars van der Haar passe avec trois secondes de retard. Francis Mourey, auteur d’une belle remontée, emmène les autres poursuivants : Taramarcaz, Flückiger, Nys, Aernouts (Jim) et van Amerongen, qui pointent à une quinzaine de secondes.

     Le champion des Pays-Bas se bat pour rentrer sur le groupe de tête tandis que Martin Bina, décidemment très à l’aise sur la neige, relaye Kevin Pauwels en prenant la première position au début du quatrième tour. Chez les poursuivants, c’est Julien Taramarcaz, champion de Suisse, qui prend les choses en main devant Mourey et Nys. A la moitié du tour, le groupe de tête se décompose une nouvelle fois : Bina, Pauwels et Albert s’isolent devant Simunek, Zahner et van der Haar qui a opéré la jonction avec l’arrière du groupe. Taramarcaz a distancé pour sa part les autres poursuivants parmi lesquels Nys produit son effort suivi par Mourey. Le champion de Belgique 2012 revient sur Taramarcaz à la fin du tour, un tour au terme duquel le groupe de tête se reforme emmené par van der Haar qui n’a pas été perturbé par sa chute intervenue en début de course. A cinq tours de l’arrivée, les six hommes ont quinze secondes d’avance sur Nys, Taramarcaz, Mourey, Flückiger ou encore Jim Aernouts.

   Dès l’entrée sur le circuit, Kevin Pauwels est victime d’une plaque de verglas et manque d’entraîner Niels Albert. Par chance, les deux coureurs restent sur leurs machines. En revanche, ils se retrouvent aux deux dernières places du groupe. Lars van der Haar apparaît être dans une grande forme et emmène ses cinq compagnons alors que Nys, auteur d’une nouvelle accélération, parvient enfin à se séparer des autres poursuivants. Le rythme créé par le Néerlandais entraine une cassure derrière Zahner, Pauwels et Albert étant alors distancés. A la fin du tour, van der Haar produit également une nouvelle accélération alors que les précipitations neigeuses redoublent sur un circuit déjà extrêmement glissant. Niels Albert, auteur d’une grosse erreur au bas d’une descente, perd le contact et voit Kevin Pauwels rentrer seul sur la tête de la course. Au cinquième passage sur la ligne, les cinq hommes possèdent deux secondes d’avance sur le champion du monde. Nys et Mourey sont relégués à douze secondes, Taramarcaz à quinze, Flückiger à dix-sept.

   Martin Bina, discret cette saison, prend la première place du groupe durant les premiers hectomètres et emmène donc, pour rappel, van der Haar, Simunek, Pauwels et Zahner. Albert reste à deux secondes, le classement général est alors peut-être en train de se jouer à moins de quatre tours du but. Nys et Mourey apparaissent en mesure de revenir sur le champion du monde rapidement. Bina s’isole une première fois et van der Haar le chasse immédiatement. Kevin Pauwels, perdant le contact, est même rattrapé par Niels Albert. Van der Haar ramène donc Simunek sur Bina, Simon Zahner pointant quelques mètres derrière. Les Belges ne dominent pas la course cette fois-ci et sont relégués pour le moment en cinquième et sixième position avec Pauwels et Albert. Martin Bina a produit une seconde accélération au terme de la sixième boucle et possède déjà cinq secondes d’avance sur van der Haar, Simunek, Zahner, Albert et Pauwels, un regroupement étant à noter. Sven Nys pointe à quatorze secondes, avec trois secondes d’avance sur le nouveau champion de France, Francis Mourey.

    Radomir Simunek prend en main la poursuite alors que Nys se rapproche dangereusement de la queue du groupe. Cependant, Albert et Pauwels peinent à suivre le rythme imposé par le Tchèque, suivi par van der Haar et Zahner. L’autre Tchèque, Martin Bina, toujours en tête de la course, est victime d’une petite glissade mais conserve son avance. Sven Nys, comme à son habitude, revient à l’avant dans le dernier tiers de la course, mais après une faute de Zahner, van der Haar et Simunek sont isolés des quatre autres poursuivants : Nys, Zahner, Pauwels et Albert. Francis Mourey peut espérer rentrer avant la fin du tour. A deux tours de l’arrivée, Martin Bina conserve une petite avance de sept secondes sur van der Haar, Simunek et Zahner. Pauwels et Nys passent avec dix secondes de retard, juste devant Albert à la peine.

   Le champion du monde est même distancé par Pauwels et Nys dès les premiers mètres dans la neige. Lars van der Haar, souhaitant limiter l’écart avec Bina, prend des risques dans les passages glissants. Simon Zahner, lâché, se retrouve avec Nys et Pauwels tandis que Mourey, sur le point de rattraper Albert, est victime d’une chute sans gravité. L’écart entre Bina et les poursuivants semble se réduire quand le champion des Pays-Bas s’isole. Simunek qui a du avoir un problème léger, est dépassé par Pauwels qui mène la chasse, sentant probablement qu’Albert n’est pas dans un grand jour. Il emmène Zahner, Simunek et enfin Nys tandis qu’Albert ne parvient pas à revenir au contact du groupe. Pauwels poursuit son extraordinaire remontée et rattrape van der Haar qui a fait une faute également. Pauwels est très fort en cette fin de course et pourrait bien remporter alors la Coupe du monde, Albert stagnant à une dangereuse septième position. Cependant, en cyclo-cross tout peut arriver et c’est ce qui se produit quand Pauwels est victime d’un saut de chaine au plus mauvais moment ! Il ne parvient pas à remettre la chaine, tétanisé par le froid et voit, impuissant, Niels Albert le dépasser. Il perd à cet instant, fort probablement, la Coupe du monde UCI 2012-2013. Sur la ligne, alors que la cloche sonne, Bina a augmenté son avance à douze secondes sur un trio composé de van der Haar, Simunek et Zahner. Nys est à quinze secondes, Albert à dix-huit et Mourey à vingt-et-une. Kevin Pauwels, dépité, est déjà à trente-huit secondes.

   Lars van der Haar et Radomir Simunek s’isolent et se battent derrière Bina, bien parti, lui, pour remporter sa première manche en Coupe du monde. Zahner tente néanmoins de conserver le contact avec les deux poursuivants. A la moitié du dernier tour, van der Haar s’est largement détaché de Simunek et se rapproche de Bina avec une certaine aisance. Zahner dépasse Simunek dans le virage le plus glissant du circuit, en sous-bois, alors qu’Albert à cet endroit même se retrouve le derrière sur le sol. Nys, en fin de boucle, revient sur le Suisse et le Tchèque, Niels Albert du coup est sixième provisoire mais est parti pour acquérir le classement général de la Coupe du monde. Rien n’est fait en revanche pour la victoire de la manche puisque van der Haar revient sur Bina. L’écart en fin de tour n’est que de cinq secondes ! Finalement, le Tchèque âgé de vingt-neuf ans s’impose devant Lars van der Haar deuxième à sept secondes. Le Néerlandais avait déjà terminé à la deuxième place d’une manche de la Coupe du monde cette année, à Tabor, pour sa première année chez les professionnels. Simon Zahner prend la troisième place à onze secondes. Sven Nys, Niels Albert et Radomir Simunek prennent respectivement les quatrième, cinquième et sixième places. Francis Mourey termine septième devant Kevin Pauwels et les deux Suisses Julien Taramarcaz et Lukas Flückiger.

     Au terme d’un suspense incroyable en cette fin de course, à la fois pour la victoire de la huitième et dernière manche, mais aussi pour le classement général, Niels Albert remporte la Coupe du monde même si Kevin Pauwels semblait être ce jour plus fort que lui. Les Belges ont été largement contestés par les coureurs étrangers à quinze jours des mondiaux puisqu’aucun Belge ne figure sur le podium d’une manche de la Coupe du monde, événement rarissime. En effet, pour constater un podium d’une manche sans Belge, il faut remonter à la Coupe du monde 2000-2001, à la manche de Pontchâteau (France) du 7 janvier 2001 !

     Lars van der Haar remonte à la quatrième place du classement général et sera un favori des mondiaux sur un circuit annoncé rapide. Les équipes suisse et tchèque seront également à surveiller à Louisville et pourront avec l’équipe néerlandaise remettre en cause la domination flamande, constatée cette année encore. Chez les Juniors, Mathieu van der Poel remporte la Coupe du monde en gagnant les six manches ! Le Belge Wietse Bosmans, en remportant la dernière manche, confirme sa première place du classement général chez les Espoirs. Enfin, chez les Dames, Marianne Vos remporte sa troisième manche d’affilée mais doit se contenter de la huitième place du général ayant fait l’impasse sur le début de saison. La victoire finale revient à Katherine Compton.

Classement de la dernière manche de la Coupe du monde UCI, à Hoogerheide (Pays-Bas)

1. BINA Martin (CZE) : 1h02’17’’

2. VAN DER HAAR Lars (NED) : + 7’’

3. ZAHNER Simon (SWI) : + 11’’

4. NYS Sven (BEL) : + 22’’

5. ALBERT Niels (BEL) : + 27’’

6. SIMUNEK Radomir (CZE) : + 27’’

7. MOUREY Francis (FRA) : + 33’’

8. PAUWELS Kevin (BEL) : + 42’’

9. TARAMARCAZ Julien (SWI) : + 46’’

10. FLÜCKIGER Lukas (SWI) : + 49’’

Classement général final de la Coupe du monde UCI 2012-2013 de cyclo-cross

1. ALBERT Niels (BEL) : 540 points

2. PAUWELS Kevin (BEL) : 515 points

3. NYS Sven (BEL) : 506 points

4. VAN DER HAAR Lars (NED) : 411 points

5. AERNOUTS Bart (BEL) : 372 points

6. SIMUNEK Radomir (CZE) : 361 points

7. VANTORNOUT Klaas (BEL) : 356 points

8. MOUREY Francis (BEL) : 348 points

9. VAN AMERONGEN Thijs (NED) : 318 points

10. ZAHNER Simon (SWI) : 298 points

Sébastien De Cock.

Comments are closed.