Au départ de la septième manche, le classement général final de la Coupe du monde de cyclo-cross est plus qu’incertain. En effet, Sven Nys et Niels Albert sont à égalité de points mais c’est le champion de Belgique, Sven Nys, qui porte le maillot de leader de la Coupe du monde puisqu’il a remporté trois manches contre une pour le champion du monde Niels Albert. Le troisième au classement de la Coupe du monde ce matin était Kevin Pauwels avec vingt-six points de retard seulement. Klaas Vantornout, Lars van der Haar et Bart Aernouts occupaient respectivement les quatrième, cinquième et sixième places. Le septième, Tom Meeusen n’était pas au départ à Rome aujourd’hui pour participer à la septième manche, le jeune coureur Belge étant entendu comme témoin dans une affaire de dopage. A noter également que Zdenek Stybar n’a pas daigné faire le déplacement.

     Rome accueillait en ce dimanche pour la première fois de son histoire une manche de la Coupe du monde de cyclo-cross. Chez les espoirs, c’est le Français Julian Alaphilippe qui s’est imposé, une victoire fortement encourageante à quelques jours du championnat de France et surtout à l’approche des grands rendez-vous de la fin de saison. Chez les dames, la victoire est revenue à la championne du monde Marianne Vos. La manche se déroulait sur l’Hippodrome, sur un circuit complètement plat et très rapide long d’environ 2800 mètres. Interrogé par la VRT peu avant le départ, Klaas Vantornout estimait que la moyenne pourrait frôler les 35km/h ! Ses favoris sont Kevin Pauwels et Lars van der Haar. En effet, ces deux coureurs sont très à l’aise sur des circuits rapides et ils avaient pris respectivement les première et deuxième places à Tabor, en République Tchèque, lors de la première manche de la Coupe du monde.

     D’ailleurs, aux alentours de 15 heures, ce sont Lars van der Haar et Kevin Pauwels qui prennent les meilleurs départs et qui se retrouvent aux deux premières positions. Francis Mourey, très bien placé, décide même de se placer en tête et mène durant une grande partie du premier tour. Derrière lui, sont positionnés : Vantornout, van der Haar, Albert, Pauwels ou encore Van Amerongen, Pauwels et Nys. A la fin du tour, c’est Klaas Vantornout qui dépasse Mourey. Au passage sur la ligne d’arrivée au terme d’un tour conduit à près de 28 km/h de moyenne, aucun écart n’est apparent. Le parcours sans difficulté est même très décevant pour une manche de Coupe du monde. Le deuxième tour permet au peloton de s’étirer davantage mais Sven Nys qui ne semble pas au meilleur de sa forme recule. Effectivement, ce dernier, malade le week-end dernier, avait dû déclarer forfait au Grand Prix portant son nom et restait incertain pour la course de ce jour en milieu de semaine encore. A la fin du tour, ce sont Niels Albert et Kevin Pauwels qui mènent le peloton très étiré devant Vantornout, van der Haar, Mourey et Peeters.

    Il faut donc attendre le troisième tour de la course qui en compte dix pour percevoir différents écarts, grâce à une accélération de Niels Albert, provocant une cassure derrière Francis Mourey. Ainsi, cinq hommes se retrouvent en tête et le champion du monde insiste alors que le Néerlandais Lars van der Haar est parfaitement callé dans sa roue. Mais ce dernier est victime d’une énorme chute. Prenant la tête de la course, il vire à grande allure et vient taper un piquet avec sa roue avant. Albert évite, par chance, le vélo du Néerlandais. Lars van der Haar qui a de plus déraillé voit le groupe de quatre s’éloigner. Au troisième passage sur la ligne, Pauwels, Albert, Vantornout et Mourey possèdent huit secondes d’avance sur l’Italien Marco Fontana et le Tchèque Martin Bina. Van der Haar se retrouve en dernière position d’un groupe important emmené par Sven Nys qui pointe à vingt secondes déjà. Le quatrième tour est l’occasion pour le médaillé de bronze de VTT à Londres, Marco Aurelio Fontana, de s’isoler derrière le quatuor de tête en passant notamment les planches en restant sur le vélo, action qu’il est le seul à faire, risquée par ailleurs puisque les deux planches se situent à la sortie d’un virage au sommet d’une légère montée. A six tours de l’arrivée, Fontana n’est qu’à trois secondes de la tête. Le groupe emmené par Nys toujours est revenu à seize secondes, un groupe dans lequel est présent le champion de France Aurélien Duval.

     Le champion d’Italie de cyclo-cross, Fontana, parvient à opérer la jonction au début du tour avant de rater son passage aux planches, frôlant même la chute. Peu avant la mi-course, Lars van der Haar décide de tenter à nouveau sa chance et s’isole du groupe Nys, emmenant avec lui Radomir Simunek, Bart Aernouts et le Suisse Marcel Wildhaber. Le Néerlandais de Rabobank-Giant Off Road prouve qu’il a récupéré de son impressionnante chute survenue deux tours auparavant. A cinq tours de l’arrivée, Fontana pointe à neuf secondes, le groupe van der Haar à vingt-deux. Klaas Vanornout accélère au terme de la sixième boucle et profite de la présence de son coéquipier, Kevin Pauwels, qui provoque une cassure dans la mesure où les deux coureurs de Sunweb-Napoleon Games occupaient les deux premières places du quatuor. Au passage sur la ligne, Vantornout a quatre secondes d’avance. Fontana est revenu à six secondes. Van der Haar, Simunek, Wildhaber et Aernouts sont à dix-huit secondes. Sven Nys a fortement reculé alors que ses adversaires directs pour le classement général de la Coupe du monde sont à l’avant.

    Fontana opère la jonction sur le trio de poursuivants dans la deuxième moitié du septième tour de la course. Niels Albert obligé de relancer l’allure est relayé par Francis Mourey qui réalise une nouvelle fois une très belle manche de Coupe du monde. Kevin Pauwels accélère en fin de tour et passe sur la ligne d’arrivée avec cinq secondes de retard sur son coéquipier. Francis Mourey essaye de suivre le Belge alors qu’Albert et Fontana passent deux secondes plus tard. Derrière le groupe van der Haar qui stagne à vingt secondes, un autre groupe conséquent se forme avec notamment Bina, Franzoi, Van Amerongen, Peeters, Duval ou encore Zahner. Kevin Pauwels à l’aise sur un tel circuit rattrape facilement son coéquipier tandis que Mourey est repris par Albert et Fontana. C’est Niels Albert qui mène la poursuite surtout que Sven Nys recule au fur et à mesure de la course. A deux tours de l’arrivée, Pauwels et Vantornout ont désormais douze secondes d’avance sur le trio de poursuivants. Sven Nys pointe alors à une minute et vingt secondes, accompagné par son coéquipier Sven Vanthourenhout, appelé à la dernière heure pour remplacer Tom Meeusen.

     Dans la seconde moitié du neuvième tour, le champion du monde Niels Albert décide de passer à la vitesse supérieure et lâche alors ses deux compagnons. Fontana fait de même avec Mourey quelques mètres plus loin. A la cloche, Pauwels et Vantornout conservent leur avance de douze secondes sur Albert. Fontana passe avec quatorze secondes de retard, Mourey avec dix-huit. Marco Aurelio Fontana tente de revenir sur Niels Albert et n’hésite pas à franchir les planches sur son vélo alors qu’il était quasiment à l’arrêt, profitant de ses aptitudes de vététiste. Pauwels se retrouve isolé seul en tête, un écart avec Vantornout cachant fort probablement une course d’équipe. Souvenez-vous de l’arrivée à Plzen (Coupe du monde #2) : Vantornout avait fait du surplace devant la ligne pour attendre Pauwels afin qu’il conserve la tête du général. Malheureusement, devant la menace Rob Peeters (finalement déclassé), Vantornout avait dû franchir la ligne. On s’achemine donc vers un doublé quand Vantornout est victime d’un incident mécanique : il déraille. Impuissant, il voit Albert puis Fontana passer devant lui alors qu’il ne reste que quelques centaines de mètres avant l’arrivée. Déraillant une nouvelle fois, c’est au tour de Francis Mourey de dépasser le Belge.

     La victoire revient donc à Kevin Pauwels qui remporte ici sa troisième manche en Coupe du monde de la saison après Tabor et Namur. Niels Albert prend la deuxième place récupérant alors la première place du classement général de la Coupe du monde. Marco Aurelio Fontana monte sur le podium d’une Coupe du monde, pour la première fois, devant son public, à Rome. Francis Mourey termine quatrième, résultat très satisfaisant une semaine avant les championnats de France. Vantornout, malchanceux, est cinquième. La sixième place revient à Lars van der Haar qui était dans une grande forme puisqu’il a emmené Simunek, Aernouts et Wildhaber durant les cinq derniers tours. Aurélien Duval et Matthieu Boulo prennent respectivement les seizième et dix-septième places et montrent également de bonnes aptitudes avant la course de Nommay. Sven Nys, vingtième, a probablement perdu la Coupe du monde alors qu’il ne reste qu’une seule manche puisqu’il a désormais trente-neuf points de retard sur Albert. Ce dernier leader de la Coupe du monde 2012-2013 ne possède que seize points d’avance sur Kevin Pauwels, alors que vingt points séparent la troisième et la quatrième place d’une manche. Rien n’est donc joué avant la dernière manche qui se déroulera dans quinze jours aux Pays-Bas, à Hoogerheide, une semaine après les championnats nationaux qui se tiennent le week-end prochain.

Classement de la septième manche de la Coupe du monde, à Rome

1. PAUWELS Kevin (BEL) : 1h01’17’’

2. ALBERT Niels (BEL) : + 16’’

3. FONTANA Marco Aurelio (ITA) : + 22’’

4. MOUREY Francis (BEL) : + 27’’

5. VANTORNOUT Klaas (BEL) : + 32’’

6. VAN DER HAAR Lars (NED) : + 50’’

7. SIMUNEK Radomir (CZE) : + 51’’

8. AERNOUTS Bart (BEL) : + 53’’

9. WILDHABER Marcel (SWI) : + 1’02’’

10. VAN DEN BRAND Twan (NED) : + 1’10’’

16. DUVAL Aurélien (FRA) : + 1’16’’

17. BOULO Matthieu (FRA) : + 1’34’’

20. NYS Sven (BEL) : + 2’10’’

Classement général de la Coupe du monde UCI après sept manches

1. ALBERT Niels (BEL) : 485 points

2. PAUWELS Kevin (BEL) : 469 points

3. NYS Sven (BEL) : 446 points

4. VANTORNOUT Klaas (BEL) : 356 points

5. VAN DER HAAR Lars (NED) : 341 points

6. AERNOUTS Bart (BEL) : 336 points

7. SIMUNEK Radomir (CZE) : 311 points

8. MOUREY Francis (FRA) : 300 points

9. VAN AMERONGEN Thijs (NED) : 283 points

10. MEEUSEN Tom (BEL) : 276 points

Prochaine manche : le 20 janvier, à Hoogerheide (Pays-Bas)

Sébastien De Cock.

Comments are closed.